MUSÉE DU SAVOIR-FAIRE ALPIN

Pour créer un lieu d’expérimentation et de formation unique
Logo

facebook

 

Le projet de la Fondation

 

Sauver la collection Martial Ançay s’inscrit dans une vision à long terme. Un long terme pensé en trois étapes: conserver, étudier, valoriser.

Pour conserver, les mesures techniques à mettre en oeuvre sont doubles: la mise en réserve et la conservation-restauration des objets. Le rôle de la réserve est fondamental, ce n’est pas un lieu de stockage passif, mais une zone fonctionnelle de traitement qui sert à conserver les collections. Les travaux de conservation-restauration comprennent des nettoyages de surfaces, des mesures de désinfestations, des consolidations ponctuelles, la fixation des éléments qui ne sont plus solidaires du support et les reprises des restaurations antérieures réalisées de manière sommaire. Les travaux de conservation se réaliseront par étape en fonction de leur degré d’urgence et des fonds à disposition.

Etudier la collection est primordial afin de faire parler les objets, de leur donner du sens, d’augmenter leur pouvoir évocateur et enfin de les inscrire dans un concept patrimonial. Pour la collection Ançay, l’intérêt de la recherche est multiple. La mise en parallèle des mots du collectionneur avec le savoir scientifique portant sur l’aspect matériel et technique de l’objet mettra à jour les différents discours sur l’objet. L’étude approfondie des savoir-faire traditionnels nous permet de découvrir l’intelligence de la main.

Valoriser une collection se fait couramment sous la forme de musée. Une option que la Fondation Martial Ançay ne peut pas se permettre, car elle dépasse ses possibilités financières. Le Valais compte plus de 90 musées régionaux. Sans fonds suffisant, une majorité d’entre eux sont gérés par des bénévoles qui peinent à donner une dynamique à l’institution. Cette observation pousse la fondation à choisir une alternative au musée : la présentation des objets sous une forme interactive.

Des expositions temporaires thématiques présentent des volets pertinents de la collection. Des conférences-démonstrations proposent de découvrir un sujet et sa gestuelle propre. Des ateliers de formation pratique comblent l’érosion des savoir- faire due à l’abandon des savoirs traditionnels: l’artisanat du bois, de la pierre, du fer, les techniques agropastorales, les artisanats domestiques, pour citer quelques exemples. La Fondation désire proposer des expositions itinérantes et des ateliers en Suisse et à l’étranger.

La Fondation mettra l’intégralité de sa collection à la disposition des visiteurs de son site. L’utilisation du web permettra, non seulement de faire connaître son contenu, mais de le pérenniser grâce au support informatique. En effet, les fiches signalétiques de l’ensemble de la collection, reliées aux photos à haute définition, permettront aux visiteurs du site et aux chercheurs, de découvrir aisément le contenu de la collection, grâce à un moteur de recherche.

La Fondation Martial Ançay propose un lieu d’expérimentation unique en Valais. Un site où le savoir circule sans hiérarchie ; néophytes et professionnels créent ensemble une image d’un patrimoine vivant !

 

Les étapes du projet

Etapes déjà réalisées : 1999-2012

En 2000-2004, inventaire général de la collection sous la direction de Werner Bellwald (ancien conservateur de l’Association valaisanne des musées régionaux) et Fabian Perren : cotation et photographie sommaire de la collection. Les travaux de maintenance de la collection, les entretiens de Martial Ançay (et leur transcription), ainsi que la rédaction de cahiers explicatifs sur les techniques de travail anciennes, sur la base de groupements d’objets et selon les explications du collectionneur, ont été menés par la famille de feu Martial Ançay. De nombreux bénévoles, dont le groupe de travail pour la sauvegarde du patrimoine de Fully, ont contribué à ces travaux.

Le coût total de ces diverses étapes est évalué à CHF 225’600.- Sous déduction d’un montant de CHF 44’800.- versé par plusieurs donateurs dont la Loterie Romande et la Commune de Fully, cette somme est offerte par les divers intervenants.

 

Etapes : 2013-2014 « Sauvegarde de la collection »

Aménagement des locaux : le rez-de-chaussée de l’usine hydroélectrique des Forces Motrices de Fully, sise à la rue de l’Usine, à Fully.

Déménagement

Création, aménagement de la réserve et matériel technique

Classification, tri par domaine, mise en place et conditionnement de la collection

Analyse de l’état de conservation des 3’000 objets et travaux de conservation- restauration d’urgence

 

Etapes : 2013-2015 « Mise en valeur de la collection »

Travaux de conservation-restauration de la collection

Analyse matérielle de la collection

Sauvegarde photographique

Construction du site web, mise en place de la base de données, lien avec les photographies

Les enregistrements audio et vidéo, amélioration de l’écoute et de l’image et sauvegarde

Edition d’un ouvrage sur la collection Martial Ançay

 

RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL


MUSÉE DU SAVOIR-FAIRE ALPIN